Bitfury développe des outils d’analyse Blockchain

Bitfury est une entreprise de services Blockchain qui s’est fait connaître à travers le minage de Bitcoin. Ces dernières années, elle s’est considérablement diversifié et lance désormais Crystal. Crystal est un ensemble d’outils qui va permet aux autorités de traquer facilement les criminels. Cette solution vient s’ajouter à la panoplie d’outils déjà existants tel que Elliptic ou Chainanalysis.
Alors qu’en France, les autorités s’inquiètent de l’usage qui peut être fait des crypto-monnaies, il s’agit d’un rappel utile : non seulement Bitcoin est tracable mais en plus il existe des outils pour simplifier cette démarche.

L’Etat des l’Arizona accepte les bitcoins

Une étape de plus franchie dans l’acceptation des crypto-monnaies : L’Arizona accepte désormais les bitcoins pour payer ses impôts. Cela constitue un signe supplémentaire de reconnaissance de la part d’un état.

Bitgrail : hack ou simple négligence ?

Bitgrail, une plateforme d’échange de crypto-monnaies, a annoncé dans un communiqué officiel que des transactions frauduleuses ont été effectuées sur le site, avec pour conséquence une perte de 17 million de Nano (anciennement Raiblocks $XRB).
En réalité, il semblerait qu’il existait un bug dans le site. Ce bug permettait aux utilisateurs avancés de retirer plus de Nano que ce qu’ils avaient sur leur compte. Si cela est confirmé, l’échange est donc très rapidement devenu insolvable à cause de ses utilisateurs, la faille ayant été découverte trop tard.

La minute technique : Le Batching

Une transaction a des entrées (inputs en anglais) et des sorties (outputs en anglais).  Les adresses d’où viennent les bitcoins sont les entrées. Les adresse où arrivent les bitcoins sont les sorties. Par exemple, il possible à partir de 5 bitcoins d’en envoyer 2 sur une première adresse et 3 sur une seconde adresse, simultanément, en une transaction.
Dernièrement, on remarque quelque chose de surprenant : le nombre de transactions a diminué mais le nombre d’outputs a augmenté
Cela veut dire que l’activité économique n’est pas en baisse. En réalité, elle est en augmentation.
Mais ce qu’il se passe, c’est qu’au lieu d’envoyer les transactions une à une, un certain nombre de portefeuilles et de plateformes regroupent désormais les transactions. C’est le principe du batching. Au lieu de faire plusieurs transactions, on les combinent en une seule. C’est une manière d’économiser l’espace sur la blockchain et donc les frais de transaction.
Il s’agit d’un des mécanismes qui permet au réseau Bitcoin d’avoir des frais historiquement bas actuellement.

D’autres sujets sont évoqués dans la vidéo, comme la réglementation en cours au Sénat ou la position de Vitalik Buterin sur les forks…